Qu’est-ce qu’une société de courtage d’assurance ?

Comme un avocat devant la justice, le courtier en assurance défend vos intérêts en face des compagnies d’assurance. Ceci dit, il existe des entreprises qui offrent uniquement des prestations en courtage en assurance. Ils mettent à disposition de l’assuré des professionnels pour l’accompagner dans ses démarches en assurance. Qui sont-ils ?

Un courtier en assurance : C’est qui ?

Courtier en assurance ou société de courtage en assurance, est en fait un médiateur entre l’assuré et les compagnies d’assurance. Son objectif principal est axé vers la quête de meilleure alternative d’assurance adaptée à l’assuré et à ses exigences. Légalement, son activité est soumise à des règles. Notamment, il doit se faire enregistrer dans le registre unique des intermédiaires qui est géré par l’ORIAS. Cette institution gère tout ce qui est intercesseur en assurance dont les courtiers en assurance. N’empêche que vous pouvez avoir plus d'informations sur cette organisation. Pour le moment, sachez qu’il existe deux catégories de courtier.

En ^remier lieu, il y a la catégorie de courtiers généralistes qui se charge de tous les types d’assurances. Nous avons aussi la catégorie des courtiers qui sont plus spécialisés. Ces derniers se spécialisent pour des assurances bien précises. Par exemple, on pourrait parler des courtiers en assurance automobile. Toutefois, il faut féliciter ce laborieux travail qu’opère le courtier. Il apporte un plus à sa clientèle.

Comment se font-ils des profits ?

À partir du moment où vous mettez vos compétences intellectuelles aux services de quelqu’un, attendez-vous à une rémunération. Le travail de courtier ne déroge pas à la règle. Ainsi, pour se faire des bénéfices le courtier en assurance compte sur les commissions que lui versent les compagnies d’assurance. Cette variable change selon l’agence auprès de laquelle le client prit en charge a souscrit. Dans le cas d’un prêt immobilier, il se fait des profits selon un mécanisme très simple. Il perçoit une majoration calculée à partir du montant de l’assurance emprunteur souscrit pour assurer le prêt.